13 Le financement des REDD en Afrique

Selon la Banque mondiale, « plus de 1 000 participants ont exploré les nouvelles opportunités de financement du carbone en Afrique lors du Forum africain du carbone de 2011 tenu à Marrakech, Maroc.[1] En 2011, les pays donateurs avaient déjà engagé (mais pas nécessairement livré dans les faits) plus de 7,7 milliards de dollars pour les REDD,[2] et les fondations mondiales distribuaient plus de 35 millions de dollars par an pour les REDD.[3] Parmi les autres sources de financement des REDD, on trouve UN-REDD, le PNUE et la Banque mondiale et ses divers programmes de projets de carbone. Il n’est pas facile de déterminer la part de ces fonds qui va à l’Afrique parce que les marchés volontaires et obligatoires ne dressent pas de telles données. Le financement des REDD en Afrique inclut 22,3 millions de dollars déboursés par UN-REDD à cinq pays africains qui ont des programmes nationaux, c’est-à-dire le Congo, la RDC, le Nigeria, la Tanzanie et la Zambie. En 2013, le Fonds forestier du bassin du Congo, dont beaucoup de projets sont de type REDD, visait à débourser 17 millions d’euros.[4]

Le tableau ci-dessous présente le financement des REDD volontaires selon les informations fournies par les donateurs, lesquels pourraient se chevaucher jusqu’à un certain point avec les montants du Fonds forestier du bassin du Congo. Les montants pour chaque pays présentés en ligne dans la carte Voluntary REDD Funding ont été enregistrés et comptabilisés dans le tableau REDD volontaire qui l’accompagne. Le montant total de financement des REDD volontaires de plus de 40 pays africains est de 1,192 milliards de dollars. La République démocratique du Congo a reçu le montant le plus élevé, soit 198,68 millions de dollars, suivie de la Tanzanie à 135,12 millions de dollars, pays où il y a eu des scandales concernant la corruption et les conflits liés aux projets REDD,[5] et du Mozambique à 55,16 millions de dollars. Fait intéressant à noter, un grand nombre de pays arides reçoivent du financement, ce qui pourrait indiquer l’existence de projets REDD paysage avec la séquestration du carbone dans les déserts.

 

Pays Financement de REDD volontaires
(millions de dollars)
Angola 0,45
Algérie 0,63
Bénin 24,14
Botswana 0,47
Burkina Faso 94,28
Cameroun 48,51
République centrafricaine 36,26
Tchad 13,58
Congo 23,26
Côte-d’Ivoire 45,48
RDC 198,68
Éthiopie 51,94
Guinée équatoriale 6,03
Gabon 28,18
Ghana 90,96
Guinée 0,80
Guinée-Bissau 1,60
Kenya 35,18
Liberia 26,76
Niger 10,10
Nigeria 24,43
Madagascar 13,60
Malawi 36,13
Mali 32,08
Mauritanie 9,07
Maroc 28,90
Mozambique 55,16
Namibie 0,76
Rwanda 27,11
Sénégal 19,04
São Tomé et Principe 6,05
Sierra Leone 8,31
Afrique du Sud 0,32
Soudan 4,10
Ouganda 8,83
Tanzanie 135,12
Togo 4,79
Tunisie 12,73
Zambie 28,68
Zimbabwe 5,80
TOTAL 1,1925 milliards de dollars

Source : http://www.fao.org/forestry/vrd/

Comme le montre le graphique ci-dessous sur la distribution régionale du financement de REDD volontaires, l’Afrique a reçu moins de financement volontaire que l’Asie ou l’Amérique latine. Le financement volontaire de sources nationales est important en Amérique latine alors que l’Asie et l’Afrique n’en ont pas. Les montants moindres reçus par l’Afrique ne signifient pas nécessairement que les superficies des REDD en Afrique sont moindres, car les coûts des projets REDD en Afrique pourraient être moins élevés que dans les autres régions.

 

Distribution régionale du financement des REDD volontaires

graph-07

Distribution régionale du financement des REDD volontaires


  1. Banque mondiale, « Carbon Finance in Africa Matters » http://www.worldbank.org/en/news/feature/2011/07/06/carbon-finance-africa-matters
  2. REDD Partnership (2011), REDD Partnership Voluntary REDD Database UpdatedProgress Report, 11 juin 2011, page 6, tableau 1.
  3. Voir l’Alliance pour le climat et l’utilisation des sols, une initiative de financement conjointe de la Fondation Ford, la Betty and Gordon Moore Foundation, la David and Lucile Packard Foundation et ClimateWorks : « Le budget prévu pour 2011 pour les initiatives décrites dans le présent résumé stratégique est d’environ 32,5 millions de dollars, » http://www.climateandlandusealliance.org
  4. Fonds forestier du bassin du Congo, Rapport annuel 2013, p.12 http://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Evaluation-Reports/Annual-Report_–_Congo_-_Congo_Basin_Forest_Fund_2013_-_CBFF_–_10_2014.pdf (accessed 2014)
  5. Réseau Pas de REDD en Afrique Network http://www.no-redd-africa.org/images/pdf/les-pires-projets-REDD-en-Afrique.pdf

License

Icon for the Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License

Le financement des REDD en Afrique by No REDD in Africa Network is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License, except where otherwise noted.

Share This Book

Feedback/Errata

Comments are closed.